Le coût de la rénovation de bureaux

Quel est le coût de la rénovation et de l'aménagement d'un bureau ?

  • Rénovation légère d'un m² de bureau = 230 à 460 € comprenant peinture, moquette, câblage, éclairage, un peu d'électricité, éventuellement décoration légère).
  • Rénovation lourde : 530 à 900 € (rajouter à ce qui précède : Electricité, climatisation, faux plancher et plafond, sanitaire, décoration, sécurité).
  • Coût moyen d'un poste de travail comprenant un bureau, un caisson, une armoire (80 à 120 de large) =    1 000 à 1 800 €.
  • Coût moyen d'un cloisonnement amovible (portes et vitres inclues) : 65 à 140 €/m² au sol.
  • Coût moyen d'un câblage catégorie 6 : 310 à 400 € par poste de travail ou 50 à 75 €/m²
  • Électricité (prise et éclairage) : 100 à 130 €/m²
  • Sols (moquette en dalle) : 40 à 60 €/m²
  • Climatisation : 180 à 230 €/poste de travail.
  • Coût des honoraires d'un architecte : entre 7 et 10 % du montant total des travaux prévisionnels.
  • Coût des honoraires d'un pilote de chantier : 5 à 8 % du montant total des travaux prévisionnels.
  • Coût des honoraires d'un bureau d'études techniques : 8 à 10 % du montant total des travaux prévisionnels.
  • Coût de la réalisation d'une salle informatique : 2 450 €/m²

Les coûts auxquels on ne pense pas mais qui augmentent la note

  • Etre l'auteur ou être participant actif du cahier des charges dès l'origine.
  • Impliquer et obtenir l'aval des instances représentatives (CE, DP, CHSCT, ...).
  • Apporter aux débats des spécialistes l'œil de l'exploitant et la maîtrise du budget.
  • Prévoir des devis de prestations non demandées à l'origine pour ne pas avoir de mauvaises surprises le cas échéant.
  • Organiser des tables rondes, s'entourer des avis et des conseils des interlocuteurs concernés en utilisant leurs compétences d'utilisation ou d'usage (exemple salle informatique, salles de conférence...).
  • Examiner certains détails avant la réalisation (sécurité, vitrerie, climatisation, locaux techniques et de rangement, vestiaire, accueil livraisons, etc...).
  • Prévoir l'avenir (capacité de l'autocommutateur, vidéo, conférence ...).
  • Penser aux coûts d'exploitation.
  • Prévoir dès l'origine l'entretien et la maintenance.
  • Voir les matériaux, les tester.

Questions

Je pose une question