Contactez-nous

L'Activité

La propreté est l'un des rares métiers de l'entretien des bâtiments qui n'est que correctif : ce qui a été sali doit être nettoyé. Le résultat est en outre éphémère. Quels que soient les moyens et le temps consacré à la prestation, il faudra recommencer le lendemain. On ne peut pas imaginer une mission plus délicate !

Les objectifs du nettoyage sont aussi multiples qu'importants pour :
  • Le confort et la qualité de vie des clients internes ;
  • Respecter l'hygiène ;
  • L'image de marque de l'entreprise ;
  • Respecter (dans certains cas particuliers) des obligations de production ;
  • Respecter les obligations légales (Code du Travail) du chef d'entreprise.

Les enjeux sont significatifs

  •  Enjeux financiers : avec un coût financier de l'ordre de 15 à 16 € par m2, on peut considérer que le coût par poste de travail d'un nettoyage basique (hors vitrerie, travaux particuliers, enlèvement des ordures, approvisionnement des sanitaires, permanence en journée, etc.) est de l'ordre de 350 à 380 € par an.
  • Enjeux sociaux : même si aujourd'hui la très grande majorité des prestations de nettoyage en entreprise est sous-traitée, le donneur d'ordre conscient et avisé ne s'affranchira pas de sa responsabilité morale. Il aura à vérifier auprès du prestataire que les produits de nettoyage utilisés ne sont pas à base d'éthers de glycol, produits contenant des substances cancérogènes.
  • Enjeux de bien-être : la notion de propreté est très subjective. Souvent, il y réside des frustrations étrangères à l'état de propreté, mais qui se cristallisent sur cette prestation. Et c'est facile à comprendre : tout le monde peut avoir un avis sur le nettoyage. Sauf que, l'on refuse à l'entreprise le moindre relâchement et l'on se retranche, le cas échéant, devant « les mauvaises conditions de travail ». Certes, le nettoyage d'un espace où l'on réside est un facteur de bien-être. Il faut cependant y voir un enjeu psychologique évident.

Questions

Je pose une question